Histoire, Conflit, Colonialisme, France, Institution, Droits de l'homme, Gouvernement, ïle, Comores

Terre Noire (ex. La solitude Anjouan)

Jean-Marc Turine

Supermouche Productions, Luna blue film (Bruxelles), Public Sénat, vià Vosges, Shelter Prod. (Bruxelles), Unlimited Prod Art & Edit ltd (Rio), Centre de l'Audiovisuel à Bruxelles (CBA)

Belgique, 2019

52 minutes

Français

Tous publics

Documentaire

Synopsis

Les îles Comores, colonies françaises, ont accédé à l’indépendance en 1975. L’archipel est composé de quatre îles : Grande Comore, Anjouan, Mohéli et Mayotte. Elles sont reconnues à l’ONU sous cette entité. La France, reniant sa parole, garde Mayotte dans la république, sous forme d’un territoire d’outre mer.
En 1995, Edouard Balladur, premier ministre de François Mitterrand, impose aux Comoriens qui veulent se rendre à Mayotte, un visa qui porte son nom. Ce visa a provoqué la mort d’au moins 15000 personnes dans le bras de mer de 70 kilomètres entre l’île de Mayotte et l’île comorienne d’Anjouan. En 2011, la France lui accorde le statut de département.
Depuis 40 ans, la France violant le droit international a été condamnée à l’ONU plusieurs fois et l’Organisation de l’Unité Africaine la considère comme une puissance occupante.
Le film tentera de faire comprendre la complexité du problème en rencontrant une famille comorienne « explosée » rencontrée par le réalisateur lors de son séjour aux Comores en 1981.

Bande-Annonce

Générique

Auteur-Réalisateur : Jean-Marc Turine
Image : Thomas Purcaro-Decaro
Son : Jérôme Petit
Montage : Lenka Fillnerova

Soutiens

Région Grand Est
Avec l'aide du centre du cinéma et de l'audiovisuel de la fédération Wallonie-Bruxelles,
du Centre national du cinéma et de l’image animée

de taxshelter.be, ING, du tax shelter du gouvernement fédéral de Belgique
de la Région Grand Est, en partenariat avec le CNC
et de la PROCIREP et de l’ANGOA

Aucune ressource